Chevrolet Corvette

Dream Cars Booth, importateur exportateur voitures américaines

Chevrolet Corvette

La Chevrolet Corvette est une famille d'automobiles sportives, lancée le 30 juin 1953 à Flint, dans le Michigan, par la marque américaine Chevrolet. Un prototype aux lignes strictement identiques avait été présenté au début de l'année 1953 au General Motors Motorama (en), le salon de l'auto organisé par General Motors (1949 à 1961) dans l'hôtel Waldorf-Astoria de New York.

La première Corvette comportait déjà de nombreuses innovations : elle était la première voiture de série dont les lignes étaient directement issues d'un concept-car, et surtout, elle était la première voiture de série à posséder une carrosserie en fibre de verre.

Forte d'un succès jamais démenti, la Corvette s'est déclinée au fil du temps en diverses versions ; elle en est actuellement à la septième génération, répertoriées de C1 à C8.


Nom et logo

Le nom « Corvette », d'origine française, fut trouvé par Myron Scott, un photographe et directeur artistique alors assistant directeur du département des relations publiques de Chevrolet1. La firme, qui cherchait un nom commençant par la lettre « C », avait déjà consulté plus de 300 noms quand Scott proposa « Corvette » qu'il avait trouvé dans un dictionnaire1.

Le logo original de Corvette représentait le drapeau américain entremêlé avec un drapeau contenant l’insigne de Chevrolet et une fleur de lys. La marque cherchait un nouveau symbole pour la Corvette. Voulant s’inspirer des origines suisses de Louis Chevrolet, fondateur de la marque, ils prirent un Drapeau suisse, la fleur de lys, symbole de la royauté, mais aussi de pureté et de paix. Le drapeau américain fut rapidement remplacé par un drapeau à damier, puisqu'il est interdit aux États-Unis d’utiliser la bannière étoilée à des fins commerciales. Au fil des générations, très peu de changements furent apportés au logo, le drapeau à damier passant parfois à droite.


Corvette C1 (1953-1962)

La première Corvette, dénommée « solid-axle » par les initiés, reste indissociable de l'image de l'Amérique des années 1950. Le premier exemplaire est construit le , il est de couleur « Polo White » avec une capote noire et un intérieur rouge. Il s'agit d'un petit roadster deux places en fibre de verre, doté d'un moteur à six cylindres en ligne Chevrolet de 3,9 L développant 160 chevaux baptisé « Blue Flame »2 et d'une boîte automatique à deux rapports. Son moteur peu performant est son point faible. L'année modèle 1953 verra naître exactement 300 Corvettes, toutes identiques (à l'exception des premiers modèles, qui avaient des enjoliveurs de roues issus de la Bel Air). Les deux premières seront détruites dans les crash-tests.

En 1955, la voiture peut être commandée avec le 6-cylindres en ligne ou un small-block V8 de 4,3 L développant195 ch3 qui évoluera au cours des années jusqu'à 5,4 L (327 ci) pour 360 ch. Une boîte manuelle à trois rapports est proposée fin 1955 pour les modèles équipés du V8 qui fut produite uniquement à 700 exemplaires en V8 (265 ci). À partir de 1956, le 6-cylindres est abandonné et seule la motorisation V8 est proposée avec un 283 ci.

À partir de l'année-modèle 1958 la Corvette dispose de doubles phares avant.


Corvette C2 (1963-1967)

La seconde génération, baptisée « Sting Ray » (litt. « raie à éperon »), est conçue par Larry Shinoda (en) sous la direction stylistique de Bill Mitchell. Lancée en 1963, elle est produite jusqu'en 1967. La nouvelle Corvette, en version coupé, possède des vitres arrière en deux parties et de fausses grilles de ventilation sur le capot ; la vitre arrière séparée sera supprimée en 1964 à cause de problèmes de sécurité, de même que les grilles de capot.

La C2 est équipée de suspensions arrière indépendantes. Le V8 « small block » de 5,4 L développe de 250 ch à 360 ch en 1963, selon l'option choisie, et jusqu'à 375 ch en 1964. En 1965, un « big block » de 6,5 L développant 425 ch est aussi proposé et les versions de 1966 et 1967 se verront proposer en option une motorisation de 7 L (427 ci). La version L88 de ce moteur est officiellement estimée à 435 ch mais des sources externes lui donnaient plus de 550 ch. Seules vingt Corvettes ont été commercialisées avec ce moteur en 1967.


Corvette C3 (1968-1982)
La troisième génération, inspirée du concept car Mako Shark dessiné par Larry Shinoda (en), fut produite de 1968 à 1982. 
En 1969, GM augmente la cylindrée du « small-block » de 327 ci (5,3 L) à 350 ci (5,7 L), et en 1970 le « big-block » 427 passe à 454 ci (7,4 L). Le sommet sera atteint avec le 427 ZL-1 de 1969 qui développait officiellement 430 cv. La puissance officieuse, en réalité très largement supérieure à 500 cv (certaines sources évoquent 585cv4), lui permettait de réaliser le quart de mille en 11,2 seconde soit les performances d'une Dodge Challenger Hellcat de 707cv.5 Seules 3 ZL1 furent fabriquées et figurent aujourd’hui parmi les muscle cars les plus rares, les plus recherchées et les plus chères. Une ZL-1 fût adjugée 1 150 000 dollars chez Hagerty en janvier 2019. 

En 1972, GM change de norme de mesure de puissance en passant du SAE gross au SAE net ce qui modifie les valeurs de mesure. De plus, le passage vers les carburants sans plomb et les convertisseurs catalytiques, pour respecter les nouvelles normes de pollution, continua à faire chuter la puissance des moteurs jusqu'en 1975 pour atteindre 165 ch pour le moteur de base L48 et 205 ch pour le moteur L82. Grâce aux avancées technologiques permettant de concilier antipollution et puissance, celle-ci remontera progressivement pendant le reste de la carrière de la C3, terminant en 1982 avec 200 ch pour le moteur L83 nommé « Cross-Fire Injection » doté d'une transmission à quatre rapports (en 1980 la Corvette L82 et ses 230 ch n'avait eu droit qu'à la transmission automatique à trois rapports). 1981 sera la dernière année du moteur à carburation, avec le L81 de 350 ci et 190 ch.
 

La ZL-1 de 1969 avec le moteur tout aluminium de 427 ci développant 430 ch (moteur qui fut repris sur la Chevrolet Camaro ZL-1 - COPO 9560) est rarissime puisque seules deux Corvettes équipées de ce moteur sont sorties des chaînes Chevrolet. Quelques moteurs ont néanmoins été vendus à des écuries de course. Très rares aussi sont les versions équipées de moteurs L-88 (culasse aluminium). La puissance était équivalente au ZL-1. Quatre-vingt exemplaires du modèle L-88 sont sortis des chaînes en 1968, et 116 en 1969, dernière année de cette version moteur.

Certains sites, comme C3registry.com, recensent les Corvettes C3.


Corvette C4 (1984-1996)

La production de la génération C4 débute en 1984 (il n'y eut aucune production Année 1983, seulement des prototypes), avec le moteur L83 de la 1982 (205 ch) et injection appelée « cross-fire ». Le moteur à injection électronique L98 Tuned Port Injection (TPI) apparaît en 1985. Cette génération sera produite jusqu'en 1990 avec cette motorisation et verra plusieurs innovations et modèles très recherchés : par exemple la Pace Car de 1986, la ZR-1 de 1990, la 1988 35e anniversaire toute blanche (y compris les roues). En 1993, on pouvait commander sa corvette avec l'option Z25 (40th anniversary) qui comprend une couleur ruby red metalic, intérieur cuir bordeaux avec logo 40th brodé sur les appuie-têtes et les emblèmes chromés ainsi que le logo 40th sur les ailes. En 1996 sort la Grand Sport en versions coupé et cabriolet (produite à seulement 1 000 exemplaires au total, 810 coupés et 190 cabriolets).

La puissance est passée de 205 ch (1984) à 245 ch (1991). En 1992, c'est le retour de la Corvette LT1 propulsée par un V8 de 5,7 L à 300 ch couplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports ou automatique à quatre rapports.

En 1996, la Corvette pouvait disposer en option d'un moteur LT4 développant 330 ch et disponible dans les versions avec boîte manuelle à six rapports : les Collector Edition et les Grand Sport. La version ZR-1 de 1990 à 1992 disposait d'un moteur 32 soupapes de 375 ch conçu par Lotus et fabriqué par Mercury Marine, premier et unique moteur de corvette avec double arbre à came en tête et entièrement en aluminium. De 1993 à 1995 exclusivement, la puissance sera portée à 405 ch. La production totale de cette génération est de quelque 330 000 exemplaires.


Source Wikipedia
Restauration des véhicules
effectuée aux Etats Unis
Société implantée
aux USA
Paiement
sécurisé
 
Satisfait
ou Remboursé
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce